Retour

Anne Hidalgo passe le Grand Oral de Tartalacom

Evaluation de la Maire de Paris

En pleine bataille politique pour la piétonnisation de Paris et des voies sur berge de la Seine, il était temps pour Tartalacom de faire un point sur la communication orale d’Anne Hidalgo…

Bonne note, mauvaise note ? Nous évaluons pour vous la maire de Paris.

L’accroche au premier regard…

Anne Hidalgo présente bien et c’est un atout indéniable. Son sourire, sa fraîcheur, son regard invite à l’écoute dès les premiers instants. Elle dégage une féminité intéressante.  Naturellement, la maire de Paris attire les yeux et l’attention au premier coup d’œil. Et c’est tant mieux pour elle !

…Mais une curiosité qui s’efface au fur et à mesure.

Malheureusement pour Anne Hidalgo, après quelques minutes d’écoute, notre attention s’efface petit à petit. La fraicheur présente dès les premiers instants fait place à la monotonie.

Pourquoi un tel décalage? Mais parce que les éléments du dialogue ne sont pas présents. Tartalacom vous détaille son analyse :

Manque de silence flagrant. Le ton employé par Anne Hidalgo est trop linéaire et le flux verbal ne s’interrompt jamais. Son propos n’est alors jamais coupé par des respirations ou des silences reposants. Or, le seul moyen pour provoquer la rupture et la surprise chez l’interlocuteur, c’est évidemment l’utilisation de silences. A travailler d’arrache-pied donc!

Gestuelle trop basse et trop accrochée. Dans la plupart de ses prises de parole, Anne Hidalgo commence ses interventions en faisant un geste d’auto-contact (pour parler technique): elle s’accroche les mains devant son bas du corps. Même si la position évolue au cours du discours, elle revient très souvent à cette gestuelle du début. Attention ! La position de départ conditionne généralement toute la prise de parole. Si vous commencez avec une mauvaise gestuelle, il y a de fortes chances que vous la terminiez de la même façon !

– Gestuelle pas assez arrêtée. Anne Hidalgo utilise ses mains mais crée de fait une impression de gesticulation. Elle bouge mais n’arrête jamais les gestes. Or, pour une parfaite communication orale, les gestes doivent être précisément arrêtés. C’est le manque de silence qui entraîne ce défaut car le son est conditionné par l’image. Si l’image ne s’arrête jamais, le son ne s’arrêtera pas non plus et l’utilisation des silences sera nulle.

– Une image visuelle neutre. Anne Hidalgo ne s’habille qu’avec des couleurs sombres. C’est sans doute une volonté de favoriser le fond au détriment de la forme et du visuel… mais attention, à force d’aller au fond des choses, on y reste!

La note de Tartalacom : 13/20

Observations: Anne Hidalgo ne doit pas arrêter de travailler sa communication orale. Elle apparaît comme une oratrice assez neutre, à l’image de son look. Pour l’instant, elle n’atteint pas le top du classement et doit continuer ses efforts.

Si comme Anne Hidalgo, vous voulez aussi maîtriser la communication, n’hésitez pas à contacter Tartalacom en cliquant ici.